Projets en cours

  • Le projet « phare » : la construction du collège

L’année 2014 a vu la fin d’un certain nombre de projets entamés les années précédentes. En 2015, nous avons commencé un nouveau grand projet, choisi en concertation avec les responsables locaux burkinabes : la construction d’un collège à Zinado (voir le détail du projet).

La construction de deux premières classes, dont les travaux ont commencé en début d’été 2015, s’est achevée dans les temps et les 2 classes étaient donc opérationnelles pour la rentrée d’octobre 2015 ; elles ont accueilli 140 élèves de 6ème (70 élèves étant le maximum autorisé par classe au Burkina)… La construction des deux classes suivantes est achevée et le collège dispose donc de 4 classes opérationnelles à la rentrée 2016/2017. L’inauguration officielle a eu lieu le 12 novembre 2016, lors du voyage d’une partie de nos membres au Burkina (une vidéo a été réalisée par l’association à cette occasion). L’évènement a même été couvert par la presse locale et a donné lieu à la publication d’un article sur le sujet.

En novembre 2017 a eu lieu la réception définitive des 5ème et 6ème classes, qui sont équipées. De nouvelles latrines ont également été réalisées ainsi que les fondations des 2 dernières classes qui seront opérationnelles pour la rentrée 2018/2019 ; la commande des travaux pour ces deux classes a été lancée fin 2017.

2016 05 18 4 réduite

Voir la vidéo réalisée par la mairie de Verrières sur le sujet lors du démarrage du projet. Vous pouvez aussi suivre l’avancement du projet en images en suivant les liens :

avancement CEG Zinado fin septembre 2015,

réception des travaux pour le collège 18 mai 2016,

ou encore avec le bilan des travaux réalisé pour la rentrée 2016/2017.

  • Ecole de Digré

  • Dans le cadre du projet des cantines endogènes et en accord avec les priorités de la DPENA, nous avons lancé la construction d’une cuisine scolaire sur le modèle de celle réalisée à Daguintoega. Ce projet a reçu le soutien financier de la section « solidarité sans frontières » du CE de Dassault-St Cloud. La cantine a été inaugurée officiellement lors du voyage de nos membres au mois de novembre 2016 (voir la vidéo réalisée).
  • L’association Zinado 2000 aide chaque année depuis 2010 les enfants défavorisés de l’école de DIGRE, en leur payant leurs frais de scolarité. En 2016, nous sommes allés plus loin, sur demande du Directeur de l’école de DIGRE, Oumarou Sawadogo, en finançant également la remise de 2 poules à chacun des 50 enfants. Chaque enfant élève chez lui ces poules, et en apprend l’élevage. Si cela se passe bien, il peut accroître le nombre de ses poules, en vendre pour générer une activité génératrice de revenus pour lui et sa famille, comme cela s’est fait à l’école de Daguintoéga.

poulesDigre 2 avril2016poulesDigre avril2016

La remise a eu lieu le samedi 23 avril en présence de l’Association des Parents d’Elèves, de l’Association des Mères Educatrices, du COGES ainsi que les enseignants de l’école. Une journée inoubliable pour ces enfants et toutes nos félicitations au Directeur de l’école pour cette initiative.

  • Ecole Zoodo de Daguintoéga

cuinise daguintoega 2L’école a maintenant 3 classes d’élèves (CP2, CE2,CM1) et une cuisine construite avec l’aide du Comité d’Entreprise de Dassault Aviation Saint-Cloud et inaugurée en 2015. L’école devant accueillir une nouvelle promotion d’élèves à la rentrée, elle doit ouvrir momentanément une 4ème classe (il y a une nouvelle promotion tous les 2 ans). Pour permettre leur accueil, nous avons donc aidé les parents d’élèves à construire une classe « sous paillotte » et aussi à acheter des tôles pour couvrir la cuisine de l’école, la protégeant ainsi du soleil et de la pluie.

  •  Projet « une école – un bosquet »

Les vertus du Moringa

Les vertus du Moringa

La Nouvelle Directrice Provinciale de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (DPENA), Madame Haguirata OUEDRAOGO, nous a sollicités en avril 2015 pour un projet « d’appui à l’amélioration de l’environnement des apprentissages (santé scolaire, alimentation, jardins scolaires) ». Ce projet s’appuie sur la production et la promotion de la culture du Moringa dans les écoles de la Commune. Ce petit arbre, qui pousse rapidement, présente de nombreuses vertus nutritionnelles et médicinales.

Grâce au don de 1800€ de l’entreprise M.P.O et de 600€ de notre association, ce projet a pu être lancé avant la fin de l’année scolaire. Les plants poussent dans les maraîchages de 30 écoles dont Daguintoéga, Digré et Zinado.

Plants de moringa en provenance du Burkina à l'école Paul Fort/David Régnier

Le projet « Moringa » est également mené en collaboration avec l’école David Régnier/Paul Fort de Verrières le buisson et a fait l’objet d’un travail conjoint avec les écoles de Zinado et de Daguintoega. L’école David Régnier/Paul Fort nous a remis en 2016 un chèque de 1005€ pour le développement du projet dans ces deux écoles burkinabées (remise d’un plant de Moringa à chaque élève).

  • Soutien aux cantines scolaires

Depuis 6 ans, notre association soutient le projet des cantines endogènes mené par la DPENA entre les écoles de la province du Ganzourgou. En 2016, le projet Moringa a montré que des progrès sont possibles. Mais par manque de moyens, le développement de maraîchages scolaires est souvent freiné par l’absence de puits dans les écoles.

En 2017, la DPENA a lancé, avec notre aide, un nouveau projet: amener les élèves à produire eux-mêmes dans les champs scolaires et minimiser les collectes, avec la participation active des acteurs qui interviennent dans les écoles, à savoir les parents d’élèves, les enseignants et tout autre partenaire de l’école. Cela a été fait sur 26 écoles. Les résultats sont encourageants: les récoltes ont permis de collecter de 200 à 1600 kgs pour les cantines scolaires. Retrouvez l’interview de Haguirata Ouedraogo, actuelle DPENA du Ganzourgou, réalisée en octobre 2017 lors de la venue au Burkina des membres de l’association.

 Cantines endogènes : interview de la DPENA

Pour la cantine, les villageois donnent 3 kilos de haricots locaux (Niébé) par enfant (cela lui permet 1,5 mois de nourriture), mais ceci à la fin des récoltes, soit en novembre/décembre. Cela est insuffisant et l’état fournit environ 2 mois de vivres (riz, haricot, huile), en principe pour les mois chauds (à partir d’avril). Mais la distribution est tardive et trop faible depuis 3 ans. Cette année, ce sont les communes qui sont chargées de cette gestion. L’association a versé début 2017, 2700€ à l’école de Digré et 1218€ à celle de Daguintoéga (à Zinado, le soutien se fait grâce aux parrainages) pour assurer la nourriture de ces écoles pendant 3 mois. Pour cette année, grâce à notre aide et aux vivres déjà recueillies, les cantines scolaires fonctionnent dès à présent dans les écoles de Digré, Daguintoéga et Zinado.

  • Enfance handicapée

YORO EN 2012 AVEC LES DERBANNECe projet mené en 2014, a permis d’identifier 286 enfants handicapés sur la commune de Zorgho, et de réaliser une centaine de visite médicales. Le chef de projet, Athanase Sawadogo, Directeur de l’Ecole de Bouglem, a revu, avec le Médecin chef de l’hôpital de Zorgho, certains cas susceptibles d’être traités. Avec l’aide de l’association Notre Dame du Bon Abri (Loire-Atlantique), nous avons financé des examens complémentaires et des petites interventions médicales. Ainsi, le projet continue doucement pour aider ces enfants handicapés. Comme nous le faisons depuis 3 ans pour le jeune aveugle Yoro Kaboré avec l’aide du Lion’s Club de Verrières. En novembre 2015, une association locale burkinabée d’aide à l’enfance handicapée, présidée par Athanase Sawadogo, « SONG BI-KOAMSA », a été officiellement créée et nous la soutenons désormais dans ses actions. Leur projet actuel porte sur la détection de problèmes visuels au niveau des écoles et la fourniture de lunettes en liaison avec l’association Lunettes Sans Frontières que nous avions sollicitée.

  •  Projet Zorgh’eau 2

Malgré le changement de gouvernement et la suppression des conseils municipaux, le projet Zorgh’Eau 2 entre les 3 villes françaises de Verrières, de Couëron et de Bousbecque et Zorgho est déjà bien avancé. Au final, ont été réalisés : 20 nouveaux puits, la réhabilitation de 13 anciens puits, 400 nouvelles latrines familiales et 7 latrines publiques. L’année 2016 a surtout servi à vérifier le bon fonctionnement des associations des usagers de l’eau et du comité communal de l’eau en liaison avec le service de l’eau de la mairie. Le rapport final du projet a pu être présenté le 13 novembre 2017 à Zorgho devant les différents partenaires du projet Zorgh’Eau : Bousbecque, Couëron, Verrières le Buisson, Zorgho, Eau Vive, Lafi Bémé et Zinado 2000.

L’association Zinado 2000 est associée à ce projet et est chargée de l’animation sur Verrières, comme « Verrières bouge pour l’Eau ».

zorgho bouge 23 01 2016

Des membres de l’association s’étaient rendus au Burkina Faso en janvier 2016 dans le cadre du suivi de ce projet.

Ils avaient participé à la grande journée « Zorgho bouge pour l’assainissement » organisée à Zorgho le 23 janvier 2016 avec course pédestre et marche/ramassage de déchets sur la ville.

Retrouvez la video réalisée sur ce sujet lors de ce voyage.